Aujourd'huiAujourd'hui150
HierHier130
SemaineSemaine150
MoisMois2449
TotalTotal159505

Civilisation et histoire de la Russie 

La fondation de l’Etat Kiévien

Deuxième partie

Les trois périodes 

©Yvan Pailhès

Enseignant chercheur

Université Aix-Marseille

Professeur de l’Institut Supérieur des Sciences Juridiques

 

L’histoire de la Russie kiévienne s’étend sur une période de 358 ans, de 882 à 1240 environ, que l’on peu classer en trois grandes époques : la naissance de 882 à 980, l’apogée de 980 à 1054 avec l’événement essentiel de la christianisation par le baptême de la Russie et enfin le déclin de 1054 à 1240.

 

I) La naissance.


L’histoire de la principauté de Kiev  commence par l’occupation plus ou moins légendaire de la ville par Oleg en 882.

A compter de cette date, les princes de Kiev vont établir leur domination sur toutes les tribus des slaves orientaux, le long de ce que l’on aura l’habitude de dénommer la route des Varègues aux grecs.

Ils vont créer un grand Etat européen, et jouer un rôle de première importance, qui marquera profondément l’histoire ultérieure de la Russie.

La figure importante de cette période est Sviatoslav Ier, fils d’Oleg, il monte sur le trône en 964 et va conduire plusieurs campagnes, contre les Khazars, les Petchenègues qui assiégeaient Kiev, les bulgare et va tenter une excursion contre l’empire byzantin. Il va conquérir les territoires du cours moyen de la Volga et meurt en 972 lors d’une embuscade tendue par les Petchenègues. Avec lui se termine la première partie de la Russie kiévienne qui va atteindre son apogée avec ses successeurs.

 

II) l’apogée.

 

Saint Vladimir, mort en 1015, et son successeur Iaroslav le sage (mort en 1054) vont apporter stabilité et prospérité à la principauté.

L’événement fondamental de cette époque est la christianisation de la Russie après le baptême de Vladimir et celui du peuple en 988.

Le christianisme qui jouera un rôle très important dans la principauté de Kiev puis dans toute la Russie était déjà présent avant 988, en effet la princesse Olga (sainte Olga), mère de Sviatoslav 1er, avait reçue le baptême à Constantinople en 954/955.

La mort de Iaroslav en 1054, va ouvrir une crise de succession importante et marquer le déclin de la Russie kiévienne.

 

III) Le déclin.


De nombreuses guerres civiles vont éclater, mais également les invasions, vont anéantir la puissance de la principauté.

Vladimir monomaque fut le dernier souverain d’envergure (1113-1125).

En 1169 le prince de Souzdal André Bogolioubski, investit Kiev et la pille.

Mais c’est en 1240 que les mongols mettent définitivement fin à la Russie kiévienne en attaquant et détruisant intégralement Kiev.

 

A suivre...