Aujourd'huiAujourd'hui219
HierHier282
SemaineSemaine501
MoisMois3678
TotalTotal169419
                                    Civilisation et histoire de la Russie

La formation de la Russie

Les peuples fondateurs

                                                                         ©Yvan Pailhès

Enseignant chercheur

Université Aix-Marseille

Ecole de notariat

 

Plusieurs peuples, liés aux invasions, sont à l’origine de la création de la Russie.

 

Ce sont:

1000 à 700 avant JC

Les CIMMERIENS de 1000 à 700 av. J.-C. ont occupé la Russie du Sud jusqu’au Caucase selon Hérodote. C’est un groupe THRACO-PHRYGIEN parlant l’indo-européen.

700 à 200 avant JC 

Les SCYTHES de 700 à 200 av. JC. Ils proviennent d’Asie centrale et parlent l’indo-européen, plus particulièrement la langue iranienne, avec des éléments mongols; peuples nomades ils occupent le Don, le Danube, la rive septentrionale de la mer Noire et une superficie de 20 jours de voyage à l’intérieur des terres.

La richesse est estimée au nombre de chevaux. Ils possèdent une cavalerie légère qu’ils maîtrisent parfaitement ; ils créer un état militaire qui connaîtra une grande stabilité durant trois siècles.

Hérodote parle de scythes royaux et de scythes laboureurs ces derniers sont certainement la population indigène.

200 avant JC à 370 après JC

Les SARMATES apparaissent en 200 av. J.-C. et vont perdurer et jusqu’en 370 après J.-C. c’est un groupe irano indo-européen d’Asie centrale parlant la langue iranienne.

Leur organisation est proche de celle des scythes. Ils utilisent les étriers, les armures, la lance.

Ils sont constitués de plusieurs tribus la plus importante étant les Alains [1]

On assiste à l’épanouissement de la civilisation Greco-iranienne.

C’est la période Scytho-Sarmate. C’est une civilisation originale qui se met en place avec une religion guerrière et un art décoratif très riche appelé "art animalier scythe». Civilisation développant une tradition artisanale et artistique vigoureuse et de grande qualité.

Avec l’apport des Grecs les centres commerciaux vont prospérer.

200 à 370 après JC

Les Goths ils vont s’installer de 200 à 370 après J.-C. ce sont essentiellement les Wisigoths et les Ostrogoths. Ces derniers fondèrent un grand empire, sous Ermanaric, qui va s’étendre de la mer Noire à la Baltique. Ce sont des envahisseurs germaniques venant de la mer Baltique, très bons guerriers et excellents navigateurs, ils ont une culture de marin.

370 à 558 après JC

La période de 370 à 558 après J.-C. voit apparaître les Huns. C’est un groupe ethnique très mélangé, turcophone, avec des contingents mongols et ougriens mais comprenant également des éléments germains et iraniens.

Leur empire est mal organisé et s’effondrera après la mort d’Attila en 453.

558 à +/- 658 après JC 

Les Avars ce sont des asiates parlants le turc et le mongol. Ils vont instaurer un empire nomade pendant près d’un siècle contrôlant la région s’étendant entre la Russie orientale et la plaine du Danube. Leur empire a laissé peu de traces.

650 au XIe siècle après JC

 

Les Khazars turcophones d’Asie, semis nomades, luttèrent contre les Arabes et constituèrent un rempart contre l’expansion de l’islam.

Ils ont mis en place une législation tolérante favorisant la construction de ville. Ils vont installer leur capitale, Itil, à l’embouchure de la Volga qu’ils vont contrôler, vivant des taxes du commerce.

Leur arrivée va scinder les Bulgares en deux branches, une dans les Balkans (Bulgarie), l’autre au nord-est au confluent de la Volga et de la rivière Kana.

Au VIIIe et au IXe siècle les Khazars se convertissent au judaïsme, du moins, la classe dirigeante. Le souverain prend le titre de Khaquan.

Ils occupent la première place dans le monde des échanges.

Depuis le néolithique 

Les slaves orientaux sont installés sur le littoral septentrional de la mer noire et de la steppe de Russie méridionale depuis le néolithique. Ils ne sont ni scythes, ni grecs, ni Khazars. C’est un groupe parlant trois variantes orientales du vieux slave, le grand russe, l’ukrainien, le biélorusse qui sont des langues indo-européennes.

Au VIe siècle les byzantins, rapporte l’historien Procope, les désignent sous le nom de Venedi ou d’Antés.

Vers le IXe siècle les slaves d’Orient possèdent une économie et une culture développées. Ils maîtrisent l’agriculture, la pêche, la chasse, l’apiculture, l’élevage, le tissage, la poterie et les arts techniques comme la charpenterie.

Leur territoire comprend 238 villes dont 3 joueront un rôle important Novgorod, Smolensk et Kiev (tribu des Polianes).



[1] Ce sont les ancêtres des actuels ossètes du Caucase.