Aujourd'huiAujourd'hui16
HierHier70
SemaineSemaine236
MoisMois1032
TotalTotal153288

Eléments de grammaire latine à l'usage des étudiants  

Le CONDITIONNEL 

Yvan Pailhès©

Enseignant à l'université unique AIX MARSEILLE UNIVERSITE,

et  à l’école du notariat

 

Nous continuons l’éditions de nos fiches grammaticales selon, et en fonction des demandes qui nous sont faites.

 Le CONDITIONNEL

  

 

1) Notion :


En français la proposition circonstancielle de condition est introduite par la préposition « Si ». Le latin, n'ayant pas de mode conditionnel, doit y suppléer par l'indicatif et le subjonctif.

En latin pour reconnaître et savoir traduire un conditionnel il faut toujours connaître la valeur de « si ».

 

2) Les Différentes Valeurs de Si :

 

Ier) Emploi de l'indicatif :

 

A) « Si » évoque un fait réel : s'il est vrai que.

.

La proposition principale se met au présent de l'indicatif, la subordonnée également.

 

Ex : si les dieux sont méchants ce ne sont pas des dieux.

           

Si dei sunt mali non sunt dei.

 

B) « Si » exprime une éventualité : « il arrive que ».

 

La proposition principale se met à l'indicatif futur, la proposition subordonnée est soit au futur de l’indicatif, soit au futur antérieur.

 

Ex : si tu travailles je me réjouirais

 

Si laborabis gaudebo (indicatif futur)

 

Si laboraveris gaudebo (proposition principale = indicatif futur ; proposition subordonnée = indicatif futur antérieur).

 

2e) Emploi du subjonctif :

 

A) « Si » exprime une supposition, un conditionnel, un potentiel (une possibilité) :

 

Le verbe de la proposition subordonnée se met au subjonctif présent, et celui de la proposition principale au subjonctif présent également.

 

Ex : Si demain j'avais de l'argent je serais heureux.

 

Si cras pecuniam habeam beatus sim.

 

B) cas où « Si » exprime l'irréel du présent :

 

Le verbe de la proposition subordonnée se met au subjonctif imparfait, il en va  de même pour celui de la proposition principale.

 

Ex : si aujourd'hui j'avais de l'argent je serais heureux.

 

Si hodie pecuniam haberem beatus essem

 

C) Cas où la préposition « Si » exprime l'irréel du passé :

 

Dans ce cas le verbe de la proposition subordonnée se met au subjonctif plus-que-parfait et celui de la proposition principale se met également au subjonctif plus-que-parfait.

 

Ex : Si hier j'avais eu de l'argent j'aurais été heureux.

 

Si heri pecuniam habuissem beatus fuissem.