Aujourd'huiAujourd'hui53
HierHier56
SemaineSemaine53
MoisMois1808
TotalTotal150271

Eléments de grammaire latine à l'usage des étudiants

  

La PROPOSITION INFINITIVE

Yvan Pailhès©

Enseignant à l'université unique AIX MARSEILLE UNIVERSITE,

et  à l’école du notariat

 

Nous continuons l’éditions de nos fiches grammaticales selon, et en fonction des demandes qui nous sont faites.

 

Précisions concernant la proposition Infinitive 

 

1°) La notion :

 

La proposition infinitive, peu usitée en français, est très courante en latin ; elle a la particularité de n'être pas reliée à la proposition principale par une conjonction, son verbe est à l'infinitif présent, passé ou futur et son sujet est toujours exprimé à l'accusatif.

 

Ex : Graeci dicunt Homerum caecum fuisse.

Les Grecs disent qu’Homère était aveugle.

 

2°) Certains verbes entraînent une proposition infinitive :

 

I) les verbes signifiant :

Dire ou penser

 

II) les verbes de volonté :

Volo, Velle : vouloir ;

Nolo, nolle : (ne-volo) ne pas vouloir ;

Malo, Malle : (magis volo) : aimer mieux, préférer ;

Jubeo, es, ere, jussi, jussum : ordonner, commander ;

Veto, as, are, vetui, vetitum: défendre, interdire.

 

III) les verbes de sentiments :

Gaudeo, es, ere, gavisus sum : se réjouir, être content de, aimer à, etc.

 

IV) les locutions proches par le sens des verbes ci-dessus :

Il est certain que, etc.

 

3°) Précisions :

La proposition infinitive latine, correspond généralement en français à une proposition introduite par "que", toutefois le français à des tournures plus légères comme : Homère, dit-on, était aveugle, etc.

Enfin l'auxiliaire (être) esse est souvent omis dans les temps composés.